VTT

Vendée'o Score ( 85 )

2 ans ! je dirais même plus de 2 ans que Nico et moi cherchons à faire ensemble un raid. A chaque fois on coche l'Orient Oise mais à chaque fois mes lombaires ne veulent pas... Et puis pour faire un autre raid, c'est compliqué entre nos emplois du temps, nos contraintes, la distance etc... Et cette année ( encore merci aux organisateurs ), je parle à Nico du Vendée'o Score : je ne met pas lgtps à le convaincre et hop, l'équipe Wilsa-Northwave est inscrite ! La prépa est plutôt bonne avec l'Edhec dans les pattes ( malgrè l'infection au pied ) et on attend avec impatience le road book du we pour cogiter, calculer etc... 4 jours avt le raid, le voilà ! Comme il y a 2 ans, le programme est copieux. Le principe est clair : 450 balises, 240 km, 20h de course avec comme moyen de locomotion vtt, pied et canoë. Tout ceci n'est qu'un maximum, le D+ faible mais la course va être rythmée avec une 30aine de sections, intense avec le plateau ( Ding'o, West Orient Raid, Issy Absolu ) et stratégique ! Enfin, un point non négligeable : la chaleur !

Vendredi à 17h, je quitte ma Yaute direction Le Poiré Sur Vie pour 8h30 de route. Heureusement Ghislain de West Orient Raid ( WOR ) me tient compagnie et heureusement ! Samedi 2h du mat', le toit du VW est levé et sieste de 5h sur place.... 7h, le soleil et les zoiseaux me réveillent, pipi, ptit dèj et déjà une ptite douche offerte par l'orga : merki ! 8h, je rejoins l'accueil pour un café, un bon acceuil et le sac de course. Short, lunette de soleil : on se croirait à l'arrivée d'un village vacances ! Je retrouve mon partenaire et une équipe des Tyrannos. On met les bracelets aux poignets ( bien ! ), re café et on retourne nous équiper ainsi que le sac et le bike. La chaleur commence à se faire sentir, on se décide à enfin garder les pédales plates et on dépose le tout aux camions avec une crainte qd même aux VTT qui ne sont pas protégés dans ces 38T....

Ca chambre vite avec les Ding'o, Issy Absolu ( IA ) mais les bus sont déjà là...  Une bonne heure de route et nous voilà sur la plage : ciel bleu, sable fin, cacahuètes grillées etc... bref, tout ceci sera pour une autre fois : place au briefing ! Des infos importantes mais difficiles de tout mémoriser... Les dernières gorgées d'eau, ptit échauffement surtout pour Nico qui s'est fait une ptite frayeur à l'ischio le we dernier et à 12h, on est placé sou sl'arche pour le ptit trail à pied.

Pan, la horde de qqs 200 raideurs s'élancent sur le littoral à la recherche de sable dur afin de rejoindre la 1ère section : CO mi forêt/mi dunes. Départ prudent ( 14km'h ), on est dans le paquet de tête et dès la prise de carte : surprise ! 1 seule carte / équipe ! Mince, il me semblait qu'il y en aurait 1 chacun... Nico me tend la carte et de suite on embraye, on part à l'Ouest, je donne le 1er poste puis on enchaîne pas trop mal et déjà Issy Absolu ( mixte ) nous rejoint. On fait qqs postes ensemble mais nos chemins divergent pour se retrouver... 

Svaulet17062016340 0001

Lire la suite

Raid Edhec (06 )

Tout commence par une discussion avec Raph cet hiver qui me demande un peu mon programme pour 2017. Indécis à cette époque à cause de mes lombaires, j'évoque qd même le Raid Edhec que je souhaite faire, dates qui collent cette année. Et puis le fait d'avoir été parrain en 2016, vu les 2 dernières étapes... a accentué mon envie de le faire ! Le temps passe et Raph me recontacte pour le faire non plus à 2 mais à 3 avec la marraine de cette édition : émilie lecomte. Je dis "Banco" et même si le début de saison n'est pas glorieux, il faut bien un objectif pour se bouger le c*** ! Alors, avec Guillaume de Start Training, on y planche, les séances s'enchainent plutôt bien mais en fonction de l'emploi du temps et un 8 mai 2017, sur une bête sortie vélo, à plat en moulinant, un "clac" bref et intense surgit dans le bas du mollet gauche : gros flip mais je continue la séance de 3h avec Franck qui prépare le Corsica et enchaîne même avec 45min de trail sans réelles douleurs. Je décide qd même de privilégier le repos, soins en zappant qqs séances. Je mets qd même du temps à reprendre le trail par peur que ma contracture vécue qqs jours avt l'Orient Oise revienne. Et puis arrive l'échéance, où pédaler ou courir comme un débile ne sert plus à rien. Au final, seul moi ( je n'ai pas voulu mettre mes équipiers au courant :-( ) sait que les 200km et 8000D+ vont être compliqués... surtout à pied

Bref, il est temps de préparer le matériel, conséquent, mais surtout limité en poids. Le voyage s'effectue direct après le boulot pour arriver à 1h30 à Nice à la recherche d'une place, pour dormir ( c'est un bien grand mot ! ) aux abords de l'école Edhec. Je suis debout dès 6h pour rejoindre mes équipiers dans leur chambre, me doucher et prendre le ptit dèj avec eux. C'est la 1ère fois qu'on se retrouve à 3 ! On enchaîne avec les vérifs où il faut encore faire des choix dans ce que l'on prend surtout Emilie qui a prévu à manger pour une cantine sachant qu'il paraît que c'est le seul raid où on prend des kilos ! On passe tous les tchecks, on enfile nos belles tenues aux couleurs de l'association " Courir Ensemble ", dans l'attente du bus pour nous emmener à ? 

34719170042 1d1b30ec12 b

 

Lire la suite

Ligéraid (42 )

Tout commence quand l'équipe de l'Edhec se forme et qu'on cherche une course, un we où on peut se retrouver à 3. Le Ligéraid tombe dans le conversation et les équipiers changent toutes les semaines, les incertitudes arrivent aussi. Quant à moi, après l'organisation du we des Chpts de France de VTT'O, puis de l'Orient Express : je me dis « waouh, a va faire un peu beaucoup !? » Et puis finalement, comme j'ai du mal à dire non , tout comme lorsqu'on me propose une bière, j'accepte de découvrir cette épreuve, cette région et de refaire équipe avec Raph et Loïc.

Après qqs jours à faire des siestes à 13h et à 17h, payer les prestataires de l'Orient Express, laver et plier qqs 260 chasubles, je me décide enfin à consulter le site internet du raid pour voir où c'est, le matos, les horaires....

33597355673 f980a678a0 o

Lire la suite

Raid Bombis ( 89 )

Plusieurs mois qu'on discute avec Aurélie de calendrier, de courses etc... et plusieurs fois que je lui répète en boucle " pas encore le moment, mon dos n'est pas rétabli ". Fin juin, début juillet ma situation s'améliore et une reprise en douceur se profile. La Cenise-Bargy se passe correctement tout comme la suite et on discute " courses à venir " et le Raid Bombis apparaît dans notre listing.

Img 2052

J'opte pour le parcours pédestre, histoire de rentabiliser le déplacement, mais ma calcification

Lire la suite

La Cenise Bargy ( 74 )

Quel drôle de nom pour une course ! Alors pour faire simple, " Cenise " est le nom d'un plateau et " Bargy " une montagne et les 2 sont réunis au Mont Saxonnex ( ptit village en altitude en Hte Savoie )

Le concept est assez simple : en solo ou par équipe de 2 ou 3 ( sous forme de relais ) avec dans l'ordre :

1) Vélo de route : 6km et 475D+ : une bosse !

2 ) Trail : 7.3km et 355 D+ : Pas de plat ! De tout, sans relâche avec notamment une belle descente et une belle montée

3 ) VTT : 10km et 450 D+ : un peu de route, du chemin, une grosse bosse, du valloné en haut et une belle descente digne de downhill ( racine, pierre, virage, pont, single... ) pour finir

On choisit qqs jours avant la formule solo ( on a la chance d'avoir chacun notre matos ) après avoir réussi à régler le pb de nounou.... Après une fête des voisins la veille au soir, notre charmante fille qui décide de se réveiller à 6h30 et qqs averses par ci par là : la motivation est proche des " 0 " ! On y va tout de même en ne pensant qu'à une chose : la sieste ! C'est sous le parapluie que nous nous rendons à l'accueil récupérer les plaques de cadre etc... 

13882139 1723610464544674 5018538061333089859 n

En avance, on a largement le temps de se prépaper et se rendre à l'évidence que les autres concurrents en sont pas venus pour faire du tricot... Déjà qu'on était pas motivé, pas entraîné ( repris il y a à peine 2 semaines pour moi suite à 7 mois d'arrêt ) mais là... Peu importe, le principal est de passer un bon moment tout en crachant du sang ;-)

Vers 15h, le briefing fini on descend tranquillou au pied de la bosse. Qqs minutes pour tourner les jambes et vers 15h30 : bam ! le peloton s'élance sur ce contre la montre " drêt din l'pentu " avec au départ du 10% ! Comme imaginé, ça part fort et il y a même 3 filles qui me doublent : gloups ! Après qqs virages, je me câle à 80/85% de ma FCM et les écarts se stabilisent. Les 2 filles restent 100m devant et je joue au chat et à la souris avec une autre ( équipe relais ) : elle m'aidera sur la fin en me câlant dans sa roue me permettant ainsi de revenir sur un paquet de 4 solos.

Transition éclaire pour moi, ce qui me permet de ressortir vite du parc où je suis rapidement rejoins par 2 solos et 1 relayeur. Le mec solo me lâche dans les bosses et je lâche Fanny ( solo ) : seul le relayeur reste au contact. Le parcours est vallonné alternant route, chemin, pâture. Les descentes pas trop techniques me permettent de revenir sur le solo mais dans la longue descente technique, il me largue et Fanny nous reprend sur la fin : je crois qu'il va falloir que je bosse la descente ! S'en suit une longue remontée sur chemin en direction du parc VTT où je reprend Fanny puis la distance légèrement en voyant même un autre solo revenir : ouille !

Je fais l'effort jusqu'au parc afin de sortir en tête et ne pas être gêné sur le parcours VTT si celui ci est en single. Bonne transition mais j'ai oublié ma gourde sur mon vélo de route : sh**** ! Le temps est lourd et la gorge sèche... 2 relayeurs VTT me doublent dont 1 bien sympa qui me file un peu d'eau. Je me retourne et ne vois personne : Yes ! Je lève la tête et aperçois le D+ : Ouch ! Je monte au train et reprend doucement du terrain. Au fur et à mesure je me rends compte que je reviens sur celui qui m'a faussé compagnie sur le trail. Il ne me reste plus qu'à faire la jonction dans la montée, le doubler avant les singles et faire la descente à bloc. C'est ce que je fais sur ce cette montée bien hardue où on doit même pousser le Scott par moment. S'en suit, sur le haut, un parcours plus vallonné où je prend l'avantage dans les zones techniques où la descente dans une pâture jouera en ma faveur :-)

Cb

Je reprend qqs relayeurs dont un jeune qui revient fort dans les montées. Il arrive à ma hauteur et je lui demande de l'eau : " j'en ai pas ! ". Et me doublant, j'aperçois sa gourde flambant neuve bien pleine... un " ptit c*** " a failli sortir de ma bouche mais j'ai préféré lui mettre une valise comme mot de remerciement. La suite sera une affaire de descendeur avec ce beau single bien technique où j'essaye de faire le moins de fautes possibles. J'ai beau m'appliquer mais je n'arrive à reprendre personne

Le centre du village pointe le bout de son nez et ma Polar affiche les 2h de courses. Aucunes idées du classement, ptit ravito, rangement en attendant que Mdme revienne. 45min plus tard, la voilà, rincée comme moi ! Rangement du matos, ptite binouze, repas et il est déjà temps de repartir récupérer notre bout de chou...

Une 4ème place pour tous les 2, une belle et originale épreuve aux parcours tant physiques que techniques où tu débranches le cerveau ! Un sacré plateau tant chez les filles que les mecs : bref à refaire ! 

Les résultats