Raid Bassin Minier ( 59-62 )

3 semaines après la rentrée et déjà en vacances ! Bein oui c'est possible mais pour ça il faut avoir bosser dur qqs mois auparavant pour bénéficier de ce " congé paternité ". Tout est programmé par ma tendre et chère qui souhaite à nouveau partir en Normandie effectuer avec sa maman une cure basée sur les soins et la nourriture hayurvédique. Pas de soucis, je viens avec, m'occuper de ma fille et accessoirement pédaler ou courir sur la côte... Mon entorse récente chamboule pas mal mes plans mais le matos est qd même dans la voiture... Et, en regardant le calendrier, y a un ptit raid qui tombe bien juste à la fin de ce séjour : le Bassin Minier. Alors pourquoi ne pas migrer vers le Nord à la fin de la semaine afin que j'y participe mais tjrs dans l'incertitude avec cette cheville. Du coup ce sera une semaine " test " et ce n'est que le mercredi que je valide notre participation au raid.

Plage de Fécamp

Et puis il est vrai qu'on avait une sacrée revanche à prendre suite à nos déboires de l'an passé : il fallait donc conjurer le sort ! Je branche Jérém : OK mais reste à dégoter le Patrice Kergosien qui finalement ne pourra être des notres : dommage, l'équipe idéale pour ce genre de course ne se reformera pas et pas facile de trouver un équivalent à Patrice.... Alors je pense à Fred dit " kojak " qui s'entendre bien depuis un bout de temps et qui a à coeur de reprendre qqs courses. Il est open et voilà le trio prêt à affronter les kms et qqs courbes de D+ de la région minière.

Et c'est lors d'une visite de Fred sur mon lieu de vacances que tout se décide : un ptit run & bile de 1h10, une repas moules/frites sur le front de mer arrosé de qqs binouzes et hop, on est chaud comme des barbecues ! Je trouve un camion ( merci Vincent de la société " plateries capelloises " ), je le récupère la veille du départ au détour de 2 coupes de Champagne, je récupère Jérémy qui s'offre le luxe d'asperger son beau jeans en mettant du gazoil et enfin vamos chez Fred pour charger notre beau véhicule d'assistance. 20h, le cmaion est prêt mais pas les bonhommes alors qqs bières, qqs clopes, un bon ptit repas et place à la stratégie du " Qui fait Quoi ? "

Avt l'effort, le réconfort !

Fred : " le VTT oui mais pas trop de course à pied "

Jérèm : " Courir ok, mais je laisse ma place en VTT "

Charlot : " Bon bien, je fais les 2 ! "

La répartition se dessine, chacun y va de sa spécialité, de son opinion et me voilà à participer à tout sauf aux run & bike, une petite CO et les 8 permiers kilo du trek du dimanche soit au programme 223.5km... Hummmm !

Il est presque minuit, faudrait pt être penser à dormir qqs heures car le réveil à 5h30 va être douloureux ! Qqs heures plus tard, le ptit dèj est englouti et c'est parti pour 2h de camion pour rejoindre Raismes. Qqs travaux et déviations nous feront jardiner un peu et nous mettre 15min de retard sur l'horaire prévu : le raid a déjà commencé pour nous et faut pas chômer afin d'être dans les temps. Des bonjours par ci, des comment va par là, ça va mieux tes blessures là bas etc... le tout dans un accueil que sait faire la mission bassin minier : café, lot accueil, pochette avec les consignes du we et les produits locaux en guise de ptit dèj ! Et puis cette année, on a décidé d'écouter le briefing ! Alors chuttt.....De bonnes équipes locales sont présentes et me font dire que physiquement, y aura plus fort que nous : va donc falloir assurer techniquement et être propre en orientation !

départ raid bassin minier

Avec qqs mins de retard, on s'élance, équipe au complet et chevillère Zamst au pied, pour un ptit trail carté dans la forêt de St Amand. Ca part pas trop vite, on est dans le paquet de tête et ma seule préocupation est ma pose de pied : heureusement Zamst ( que je remercie bcp !  ) m'a fait parvenir au plus vite une chevillère qui me mettra en confiance pour cette longue aventure. Et déjà ma 1ère boulette à vouloir suivre dvt... On récupère finalement le peloton avec avec pas mal de retard sur la tête. Il faut doubler tout en étant vigilant aux balises sauvages et à la carte. Parmi les favoris, on pointe déjà en dernière position avec dvt nous Littoral Aventure ( L.A. ), les Tyrannos, IMS et Pietra Boys ( PB ). Ce n'est que le début mais ça fait ch**** ! Passage au sommet du terril où on cherche trop lgtps la balise sauvage qui n'y est pas, on redescend, on file vers le PC où Jérèm et Fred vont enquiller un run & bike mémo de 12km. Qd à moi, je dois filer au centre minier de Wallers pour effectuer la tyrolienne avt leur arrivée et comme ça risque de bouchonner...

trail au bassin minier

Les véhicules d'assistant se suivent, je me gare et file au pied du chevalet où l'on nous dit que les bodarts ne sont pas là :-( Gilles me sauve en me proposant gentiement le sien et je monte les marches pour accéder au sommet du chevalet. Je m'équipe et me lance sur cette belle tyro... Je file pour préparer la CO suivante, et le long VTT mais pour le moment personne ! Ca me laisse donc le temps de penser à tout, aux Stoots pour la CO/photos, boire et manger car je n'aurais plus bcp le temps après ! La barrière horaire de 11h approche mais les 1ères équipes aussi : PB en tête suivi de peu de mes 2 loustics :-) On peut dire qu'ils ont fait le " métier " pour revenir ! De suite, j'enquille avec Jérèm sur le trail en compagnie de PB. C'est plat, ça galope, ça enchaine et 30min plus tard, c'est plié. Jérém enchaine une dernière fois avec Fred sur la CO/Photos avant que je ne file sur le long VTT ( 46km ) avec Fred. PB arrivent qqs mins avant eux, Fred se change et hop, c'est parti ! Le rythme est bon, Fred est dans ma roue et les kms défilent. 5km plus tad, on reprend PB avec qui on jouera au chat et à la souris sur cette portion : une fois eux dvt, une fois nous. Mais qqs kms plus loin, ils s'arrêtent, nous non et on file sur le bon tracé. On a un peu d'avance mais ils reviennent au train pour finalement rester avec nous jusqu'au départ de la VTT'O de Lallaing et là, volontairement, je prend un itinéraire différent.

VTT'O du Raid Bassin minier

Je suis bien dans la carte mais le seul hic est que les balises ne se voient pas ! La jupe n'est pas dépliée et est placée au milieu de l'arbre alors à chaque poste, on y laisse qqs secondes précieuses.... On croise les Tyrannos qui ont shunté le Trail de 7km ce qui veut dire qu'on leur a repris au moins 20 min mais avec 30 pts d'avance ! Le VTT'O , bien plaisant, se termine et on sort en tête laissant derrière nous PB. Plus q qqs kms avt de rejoindre Jérém au PC3. On file de suite à 2 au canoé et c'est là qu'ils nous félicitent d'avoir repris du temps sur les Tyrannos et distancé PB. Ptit trail pour rejoindre le canoé où on peut juger notre avance ou retard. Qqs mins sur les Tyrannos et idem d'avance sur PB. On se jette à l'eau pour un court canoé en Az/dist où la moindre erreur peut se payer cash et ainsi ne pas valider les balises. On assure en orientation, en pagayage et hop on repart vers le PC3 pour la suite. Les écarts se stabilisent mais pas le temps de prendre un chrono : Jérèm et Fred filent sur la ptite CO dans le parc. J'en profite pour m'étirer, manger et boire car la journée n'est pas encore finie. PB ne sont tjrs pas revenus et je sens que Jérèm va tt faire pour revenir sur les Tyrannos.

Et en effet, on repart quasi dans la roue des Tyrannos avec qui on fait un bout de chemin.Le 1er tiers de cette VTT'O + la CO dans le parc Fenain où Fred commence à avoir des douleurs dans le genou. Meilleure transition pour nous et on file à bon rythme vers le PC4. On arrive sur place et un sympathique raideur me dit " Pk t'as pas pris la balise sur le chemin ? " Ni une ni deux, je rebrousse chemin avec Fred pour la prendre ( heureusement pas trop loin ) et engrenger les 20pts ! Ouf ! Même pas le temps de souffler que je repars avec Fred sur le VTT'O suivant mais petite surprise, il faut faire  8km en road book pour se rendre au départ :-( Pas le choix, on file et malgrè une petite erreur de ma part, on arrive vite au départ de cette VTT'O à Fouquières les Lens qui me rappelle une CO sur le Gd Raid.... Elle est bien sympa mais le chemin que je choisi pour aller à la balise 8 nous retarde et abîme un peu... Pour en plus constater qu'elle n'est pas à sa place ! Idem pour la 13. Re road book et on rejoint Jérèm où on décide d'économiser Fred en le faisant sortir : c'est parti pour 6km de trail à porter nos trottinettes mais heureusement Jérèm, en bon prince, porte les 2. Pas d'erreur à faire, ce serait dommage, on avance tant bien que mal à porter nos trotinettes. On a croisé les Tyrannos qui ont du shunter des balises sur le VTT'O et PB qui arrivait sur le PC alors qu'on en partait : ils sont tjrs à nos trousses ! La section se termine enfin, on enlève les rislans fixés à nos roues et c'est parti à tambour battant pour être à l'heure et remonter la moyenne ! Avec des pointes à 20km/h, on se fait plaiz, la route défile mais les cuisses " piquent " à force de rester fléchi sur une jambe. Une petite hésitation au parc de la glissoire et nous voilà à la portion où il faut à nouveau marcher mais pause de 2 min obligatoire pour les trottinettes pour " compenser le chaussage/déchaussage " des rollers... Mouais ! La section touche à sa fin, on croise des raideurs sur la dernière CO et Fred est là. Dernier effort : une CO mémo dans le Val de Souchez : Jérèm s'y colle pour les 3 premières balises et avec succès, je fais un aller retour rapidos pour la 6 et il nous reste à peine 5 min pour aller chercher la dernière : Jérèm tente, revient, je prends le relais pour biper le boitier final. Finalement il ne la trouvera pas soit sur cette journée, 1 seule balise à 10 points manquantes !

L'heure est maintenant aux impressions de chacuns afin d'estimer où on se situe les uns par rapport aux autres. Nos adversaires les + proches, PB, ont cafouillé sur la canoé et ont donc perdu 40 points. Les Tyrannos ont 80 pts de retard et 90 pour L.A. On a un peu de marge mais rien n'est fait surtout que j'ai estimé que le lendemain, tout n'était pas faisable....

Tranquillou, à pied, on rentre en direction du stade couvert de Liévin pour bénéficier du luxe de ce raid : douches, espaces, bières, repas etc.... On oublie pas de se féliciter car on a fait une belle journée et créé un ptit écart avec les seconds, histoire de gérer le lendemain

On savoure cette soirée parmi les organisateurs comme les concurrents à boire un coup, manger, refaire la course et aussi parler du lendemain qui s'annonce plus coriace. Chacun y va de son opinion, de son ressenti mais quoi qu'il en soit vaudra rien lâcher et penser à se coucher pour assurer. On finira notre soirée bcp plus sage que l'an passé mais faut dire qu'en arrivant à 19h, puis le temps de rentrer, se laver, préparer le matos etc..., on a pu que passer moins de temps à la pompe donc c'est de la faute à l'organisation ;-)

Honnêtement, c'est pt être pas plus mal car faut récupérer un max de ces 9h30 d'efforts et les Full Legs + un coup d'électrostimulateur ne sont pas de trop... 

4h15, heure du pipi et surtout l'heure de tout ranger , de changer de fringues NoName, rejoindre Fred qui a décidé de donner un coup de main aux veilleurs de nuit en dormant dans le camion... Ptit dèj, on revoit la stratégie de la journée en économisant Fred qui souffre du genou. Le classement provisoire nous confirme nos 30 pts d'avance sur les seconds, 80 sur les 3èmes et 90 sur les 4 èmes. Ca va être tendu surtout qu'en fin de parcours, on va devoir shunter qqs balises.... 6h, je laisse mes 2 équipiers au rond point pour filer vers Notre Dame de Lorette. Ils ont 8km à effectuer en trail, de nuit. C'est certainement cette portion qui a du faire peur à bcp, mais le fait de la réaliser hors chrono et possibilité de changer d'équipier à 2 fois, rend la tâche plus facile.... Vers 7h, un peloton de frontales arrivent mais pas mes loulous : erreur d'orientation ? rythme plus faible ? Bref, un ptit 10min plus tard les voilà, tranquille en ayant respecter nos consignes : ne pas se cramer ! Et en effet, ils ont préféré lever le pied... Je repars avec Jérèm sous ce ciel qui commence à s'éclaircir mais en entrant dans la forêt, la Stoots devient une allié très précieuse... Un groupe devant nous se trompe déjà de chemin et Jérèm, voyant que l'on est un peu trop en avance, décide d'arroser la végétation locale de sa belle sécrétion anale. Ptite peur pour lui voyant celle ci plus à l'état liquide que solide mais finalement tout ira bien ! Le PC 2 approche, Fred est là au cas où, ptit ravito et on repart avec Bastien et David ( Jardinerie tulipes ) qui ont un peu jardiné : finalement on finira cette section à 4, sans erreurs à un rythme correct puis que nous rentrerons à 8h43, juste avant le départ collectif à 9h pour la seconde journée.

Et c'est là que les choses sérieuses commencent ! On sait avec Jérèm que si on veut faire un grand coup, c'est sur cette CO et la suivante. Du report au carré, 3 cartons, on peut se séparer. Une ptite erreur de l'orga sur la définition de la 15 nous fera douter. On se réparti les postes : 2 pour Fred ( facile et proche ), 7 pour Jérem ( difficile et pas trop loin ) et 6 pour moi ( loin et difficile ). Sur mon parcours, je récupère Fred et le met sur la bonne voie pour la 13 puis j'enchaine la 8,5,1 ( à sa place ? ), 3, 2 et 4. J'essaye de galoper au retour afin de donner le relais à Fred et Jérèm qui partent sur le run & bike suivant. Je ferais route avec FX de Made In Raid, bien sympa mais nos chemins se séparent à l'arrivée où nos adversaires sont déjà partis. Aie ! Déçu par mon choix d'itinéraire mais aussi par cette section plus typée " trail orientation ".

Déjà bien entamé avec ces 16kms de trail + ces 10kms de CO, je rejoins le camion pour filer au départ de canoé mais déjà je vois mes 2 loustics faire demi tour : apparemment le tracé sur la carte ne correspondait pas ! Je file à Bruay au parc de La Lawe où Stéphane de PB est déjà prêt à relayer et qqs mins plus tard, à 10h40, ils partent sur le canoé : c'est là que les minutes défilent et me dit " ah, ouais, ils ont qd même pas mal d'avance " ! 25min au total ! Aie, aie ! Même si le classement se fait au point , cela veut dire qu'ils auront plus de temps pour faire les dernières sections et donc plus de chances d'empocher des points ! Je file avec Jérèm qui est sec en eau et ai bien l'intention d'envoyer la purée pour reprendre du temps et surtout finir à l'heure avec tous les points pour assurer botre victoire.

section canoé au raid bassin minier

Mais la section canoé ne jouera pas en notre faveur : les 1ers kms sont catastrophiques et Jérèm se sacrifie pour descendre du bateau et le tracter : pas assez d'eau ! Le paysage est digne de Mad Max ( caddie, canette, ferraille etc... dans l'eau et sur les berges ), l'odeur bien loin de l'air iodée et puis surtout : on avance pas ! Pas le choix, c'est pareil pour tout le monde... Le parcours commence à être de plus en plus naviguable jusqu'à ce que l'on entre dans un tunnel : le noir devient total, pas de lumière de sortie et un bruit de chute d'eau : bizarre ! Demi tour, on retourne à la lumière du jour vérifier la carte mais c'est bien par là ! Alors à tâtons, on avance, pas rassurés jusqu'à enfin apercevoir la lumière du jour : quel flip ! On en redonne un coup et apercevoit enfin la fin de la section où les organisateurs nous informent qu'on a du retard...

Voilà enfin la dernière section qui nous intéresse : CO longue au Bois Des Dames. Transition éclaire, ptit trail de 2km pour arriver au départ et c'est parti pour une course un trail orientation  sur le parcours permanent : quel déception pour nous quand on voit que ttes les balises sont au bord des chemins ! La seule difficulté résidera à effectuer le bon itinéraire mais rien de bien compliqué... L.A. sera avec nous durant tte cette section mais chacun fera son cheminement alors pour la plupart du temps, des choix identiques... Fin de section, on a plutôt bien assuré ( 55min pour l'aller retour + CO ) et force est de constater que pas mal d'équipes laissent un équipier au départ de la CO pdt que l'autre l'effectue seul.... Bref... Fred est prêt, il m'a tout préparé et on file pour 10km de VTT qu'on avale en qqs minutes. On reprend même Jardinerie Tulipes ( JT ) qui termine avec nous cette section. Jérèm est bleuffé de nous voir arriver si vite, nous annonce qu'on a repris un peu de temps sur PB et les Tyrannos et que si on continue comme ça : on peut finir avec tout dans les temps ! 

Ola, qu'est ce qu'il m'a pas dit là ! Hop, on file sur cette section VTT de 24km à toute allure avec JT qui se câle sur mon orientation. On discute pas mal tout en appuyant sur les pédales jusqu'à l'arrivée de ce terril où je tourne à gauche trop tôt. On arrive en cul de sac le long d'un champ, j'essaye de trouver l'erreur ce qui permet à IMS et LA de revenir. Je retourne sur mes pas et trouve le bon sentier contrairement à IMS et LA partis bien trop au Nord sur la route. On est content, on les a semés mais sur ce terril, j'ai du mal à trouver le bon chemin qui nous en sort et revoilà LA et IMS. Finalement je trouverai la bonne sente en emmenant avec moi tout le monde.... La suite est roulant, et LA semble vouloir se détacher mais je ne peux suivre, je dois rester avec Fred.... Finalement, je fais bien, tout le monde nous décroche à l'entrée du Bois de St Pierre où je remarque qu'ils rentrent tous trop tôt dans le bois, on les laisse, je trouve le bon passage et on file pr les derniers kms vers le PC : comme quoi, ça va très vite de reprendre et distancer ses adversaires de pls minutes sur une ptite erreur d'orientation.

On est de retour, dernière balise sauvage en poche et Jérèm nous annonce pls choses : PB n'est qu'à 10min devant et pour que tout se passe bien : Je dois finir avec Jérèm afin que Fred ait le temps d'aller à l'arrivée faire la section piscine. OK, ça roule, je suis bien entamé mais je vais donner tout ce qu'il me reste ! Jérèm veut un ptit compte rendu des sections précédentes tout en courant sur cette dernière CO sur carte IGN. Il se colle la 1ère ( atelier de corde ) et moi la seconde ( aller-retour en kayak sur un plan d'eau ). On continue la suite, à 2, et il me soumets l'hypothèse de shunter la balise en haut du terril ( seulement 8 pts alors qu'on en a 30 d'avance ), histoire de faire la dernière section VTT avec de l amarge au cas où il nous arrive quoi que se soit. Banco, ça me va ! Je prend en main l'orientation et Jérèm poinçonne. 16h10, on est de retour. Largement de quoi rentrer dans les temps. La dernière section est un couloir en orthophoto où il suffit de suivre le chemin indiqué. C'est rigolo, aucunes erreurs, l'unique balise sauvage pointe son nez, les marches commencent à faire mal aux pattes, il est 16h40 : on bipe le boitier final !

arrivée du raid bassin minier

On se félicite, nos adversaires et les organisateurs aussi : wahou ! On l'a fait ! Je vais vider le doigt et contre toute attente, Mathieu me dit : " vous n' avez que 452 pts, les autres 480 ! " soit 28 pts en moins. Comment ? Ok pour les 8 pts ( balise au sommet du terril ) mais les 20 restants ? Après analyse, il nous informe qu'il s'agit de la 2ème balise sauvage du run & bike. Ils y sont bien passés mais ont mal bipé le boitier.... Heureusement, cela n'aura aucune incidence sur le classement mais gros coup de chaud ! 

podium élite du raid bassin minier

La suite n'en sera que plus belle : douche bien chaude, rangement du camion, buffet 100% local et bière à gogo et la remise des prix dans cette belle salle. On est franchement content de monter sur la + hte marche. Notre but n'était pas de gagner mais simplement de faire le raid sans oublis comme l'an passé, c'est ce qu'on a fait avec comme cerise sur le gateau la victoire ! On était pas les plus forts physiquement mais notre complémentarité, notre régularité et les erreurs des autres nous ont permi d'être dvt mais avec tjrs une certaine pression...

Les classements

Comme à mon habitude, qqs points que j'ai aimé ou non mais cela n'engage que moi....

Ca, faut le garder :

- accueil ( ptit dèj, lot, site )

- aucunes sections balisées

- faire marcher le réseau local ( produits locaux lors du ptit dèj, la remise des récompenses, les paniers garnis, les prestataires etc... )

- les ravitos copieux

- DVD qui résume bien l'épreuve avec de belles images de cette splendide région ( je suis pas chauvain, je sais... )

- 2 cartes en CO et une pour les liaisons / équipe

- le sport ident ( résultats rapides )

- variété des épreuves et des supports cartographiques

- originalité de certaines épreuves : run & bike mémo, suivi itinéraire en couloir...

- des organisateurs à l'écoute des raideurs et qui tiennent compte de leur remarque afin de sans cesse améliorer le côté sportif de l'épreuve mais aussi le volet logistique, culinaire, la météo ;-) etc...

- épreuves " fun " faciles donc pas ou très peu d'incidence sur le classement

- VTT'O sur carte IOF vraiment intéressantes ( choix d'itinéraires, dénivelé à prendre en compte etc.. )

- le " tirage de bourre " tout au long du we et cette camaraderie qui règne au sein des raideurs

A revoir :

- le placement de certaines balises cartées mais aussi sauvages ( bcp d'équipes se trompées sur certains endroits et malheureusement pas de balise sauvage à ces endroits )

- la pose des balises ( pls fois, je ne voyais pas les balises ) : déplier la jupe

- des CO plus techniques ( celles en forêt étaient des trail'o )

- ne pas pénaliser ceux qui prennent les trottinettes : c'est un choix et à un moment, ça va nous avantager ( pas à chausser/déchausser, passage technique, descente ) mais aussi nous handicaper ( vitesse ). Ce la fait partie de la stratégie ! Alors pourquoi ne pas pénaliser les VTT 29" qui vont plus vite ? Pourquoi ne pas pénaliser les chaussures trails qui ont des crampons et qui adhèrent mieux dans la boue que celui qui n'a que des runnings ?

- annoncer toutes les sections qui comportent un kilométrage : les roads book pour se rendre au VTT'O, le trail pour aller au canoé ( samedi ) etc... n'était pas annoncé 

- intérêt du trek du dimanche matin ? Pourquoi ne pas prévoir une grosse CO technique nocturne sous forme de relais qui sera moins traumatisante mais qui durera autant de temps, pouvant creuser des écarts et bcp plus dans l'esprit " raid multisports "

- le canoé du dimanche : l'état des berges n'incitait pas à revaloriser l'image du Bassin Minier

- colsonner un carton de pointage à chaque équipier lors des grosses CO afin d'éviter : " attends moi en bas, je vais chercher les balises "

- qqs erreurs de traçage des suivis d'itinéraire ( début run & bike du dimanche, pas de chemins cartés sur le terril au Nord d'Auchel etc... ) et qqs portions pas à jour ( nvelle route, chemin apparu ou disparu etc.. )

- trop de gobelets utilisés et jetés : pk ne pas demander à chaque raideur d'apporter sa timbale en plastique s'il veut boire ?

Zamst Raid Bassin Minier inov8 NoName orientation scott compressport Northwave x-tenex

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×