Raid bassin Minier ou comment passer de la " Domination " à la " Désillusion " !

Projet que j'avais lancé depuis qqs temps à mes équipiers, cette fois on y était ! Une volonté des organisateurs de nous voir mais aussi pour moi d'y être pour la 1ère fois en tant que participant ( 5 ans passé en tant qu'organisateur ! ). Notre prépa est un peu différente des autres car on habite pas vraiment au même endroit alors c'est échange de mail et cp de téléphone pour se câler en timing, faire le point au niveau matos, trouver un véhicule etc... Et pas la même histoire d'un point de vue fatigue non plus : je sors de ma semaine de boulot et à peine avoir fermer la porte de ma classe que je saute dans la voiture pour me rendre à la gare de Genève ! Gros sac + housse avec le Scott : voilà mon package pour mon voyage... Et le seul moment où j'arrive à fermer les yeux : " Monsieur, billet SVP " bon, c'est pas encore là que je vais grapiller qqs minutes de repos.

Arrivé à Paris, c'est plus cool : j'ai juste qu'à me rendre à St Lazare où Patrice me récupère avec le fourgon. Il est 22h15 quand le Patoche pointe le bout de son nez. Et là, c'est pas dodo, c'est direction Amiens pour rejoindre le 3ème laron J.Vaucher. Il est tout juste minuit et nous arrivons au pied de sa maison , en collocaion avec 3 demoiselles. A peine se gare t -on que l'une d'entre elle sort et nous fait savoir qu'elle va boire un verre en ville. Et même réaction de Patrice et moi : " Bah, on vient avec toi ! ". Jérémy se marre ( " j'hallucinne ? " ou " c'est bon ça ! " ) et hop nous voilà partis dans le quartier de St Leu où se mêle jeunesse, alcool, ambiance, musique... Bien surpris de voir autant de chaleur humaine ici, dehors à Amiens ! Et pas un tracteur à l'horizon....

img-0985.jpg

1h, on se décide qd même d'être raisonnable et de rentrer car le réveil de 5h30 va être plus que dur... Mais à peine couché, aucun n'a la tête à dormir et qd Juliette ( la co locataire ) rentre, on se lève et hop : une ptite Leffe ? Jérèm nous rejoint qqs minutes plus tard et vers 2h, on refait une tentative de dodo et cette fois, c'est la bonne ! Mais il fallait bien compter sur le ronflement de Patrice pour me soustraire qqs minutes précieuses de sommeil !

5h30, cette fois, c'est réel : Leffe toi ! Juste à manger sur le pouce, on charge le véhicule d'assistance et zou, direction le Pas de Calais pour se rendre au départ du Raid Bassin Minier. J'ai qu'une envie, poser ma tête contre la vitre et continuer mon bout de nuit mais impossible, faut qu'on s'organise pour ces 2 jours de course.

7h30, nous voilà sur l'aire d'accueil avec déjà pas mal de véhicules... On récupère de suite le nécessaire ( road book assitance, sport ident, café...) , le bjour aux adversaires mais ami(e)s, aux organisateurs et vite au boulot ! J'ai encore tout à préparer dont le Scott à enlever de sa housse et à remonter, le porte carte à placer, les gourdes etc...

dsc-0049.jpg

On est dans les temps et moi encore plus puisque le laisse le départ aux 2 lascars ( trail + CO + trail ). On se rassemble à 9h pour le briefing et là, c'est la découverte de 2 choses :

- CO au carton de pointage où l'un de nos 2 cartons n'a pas qqs cases barrées ( oubli des organisateurs )

- séparation possible pour cette CO ( d'où les 2 cartons de pointages )

dsc7893.jpg

Le carton est modifié et la compostion d'équipe aussi : je rentre et Patrice assurera l'assistance au PC suivant. Petit échauffement et on se place sur la ligne de départ. Notre stratégie est simple : partir vite, accélérer et finir au sprint ;-) 

dsc-0225.jpg

On se place de suite aux avants poste sur ce court trail plié en 8' mais derrière, ce n'est pas loin. Cartes récupérées, un trait pour marquer sa zone respective et hop, c'est parti. Je prends la partie Est de la carte où il faut poinçonner les postes du parcours permanent. Mon début de parcours sera " à taton " le temps de m'imprégner de la carte et des piquets de bois à trouver. Bastien et David font un bout de chemin avec moi puis on se sépare rapidement pour faire chacun son bonhomme de chemin. J'enchaine relativement bien les postes en assurant mes trajectoires sur cette carte pas tjrs au point. Seul petit jardinage la 22 mais rien de mal ! 31' plus tard, je rejoins Jérèm qui a assuré comme un chef en étant là. On vérifie qu'on a tout et on se jette sur la carte aérienne suivante pour enquiller sur un trail afin de rejoindre le PC suivant. Je me retourne à mi course et constate que personne n'est là : un petit trou est déjà fait ! 10' plus tard, on rejoint Patrice à l'aire de transition : Jérèm file sauter à l'eau pour valider le poste et nous donne le doigt. A ce moment, un peloton de 4 équipes arrivent. J'estime donc notre avance à environ 5'. Le road book glissé sur le Map Dec et hop, je pars avec Patrice en VTT pour 15km...

 dsc8033.jpg

 Celui ci se déroulera sans encombre mis à part un petit cafouillage sur un terrain vague ( 1ère balise ) où une fois mon erreur comprise, je vois le gpe de chasse revenir. On se faufile, je reprends le fil du road book et à nouveau on fait un trou. 35' plus tard, on arrive au PC suivant où cette fois, c'est moi qui me pose pdt que mes 2 compères effectue un trail au road book. Ceci me laisse le temps de me ravitailler et d'évalur notre avance qui a encore augmenté...

19' plus tard, les revoilà. Pat prend le temps de se ravitailler et nous voilà parti sur une VTT'O originale : une carte, une série de photos et à nous de noter le n° de la balise à côté de la bonne photo. Mais bien sûr ce n'est qu'à la 1ère que je l'ai compris ! On cherchait une jupe... Tout s'enchaine bien et trouver la bonne photo ne fût pas si évident par endroit ! C'est sur un terril  qu'on croisera la seule équipe ( Extrem Aventure ) et ensuite, plus personne ! Pat assure comme un chez en pointage, à me relancer etc... du bonheur ! La CO touche à sa fin et nous voilà arrivé à Loos en Gohelle sur les 2 plus hauts terrils d'Europe où nous ttend un VTT X Country et pour Jérèm un trail le menant au somment de l'un d'eux. Je pars avec Pat sur ce VTT que j'appelerai plus un VTT suivi d'itinéraire. J'ai beau connaitre un peu les lieux : la carte photo est piégeuse ! Il faut être vigilant surtout trouver le bon chemin dans les zones boisées. Bien dommage par ce qu'un VTT fléché nous aurait permis de vraiment nous éclater sur les singles... Mais l'avantage est que l'on a encore repris du temps sur nos poursuivants...

Cette fois, c'est à moi de sortir et laisser mes équipiers se défouler sur 10km de R&B afin de rejoindre le dernier PC que j'ai du mal à trouver car il n'y a encore rien d'installer : le fameux stade couvert de Liévin ! Je prépare de suite tout et oriente mon temps libre dans l'hydratation et les étirements car je suis au début de crampes dans les abducteurs ( manque de sommeil je pense )... Peu de temps après les revoilà déjà à la charge et je pars à nouveau avec Patrice sur un long VTT suivi d'itinéraire pdt que Jérème devra enchainer, escalade, trotinette, tir laser. Tout se passera bien pour lui pdt que nous devons effectuer environ 30km du côté de Notre Dame de Lorette : le parcours est sélectif et il fera mal à plus d'un... Pour notre part, tout se passera bien mis à part une toute petite erreur au pied de cet immense cimetière. 1h30 plus tard environ, nous pouvons donner le relais pour la dernière CO que Jérème réalise sans pbs !

dsc-0905.jpg

Il est environ 15h30 qd nous terminons enfin cette 1ère journée : contents celle ci où tout s'est bien passé, sans soucis physiques ni mécaniques... Derrière, ça arrive doucement et nous cumulons déjà 17min d'avance sur nos adversaires directs Littoral Aventure. Il fait beau, on bavarde, on donne nos 1ers ressentis, on range le camion, on mets les VTT à l'abri et direction la douche où il s'en ai passé des choses mais chutttttt, après les filles voudront venir avec nous ;-)

On installe notre campement en plein milieu de la piste, entre le lancer de marteau et le saut à la perche et rapidement on se rend à la buvette où la bière coule à flot ! C'est à nouveau discutes, rigolades, anectodes etc... et le Patrice qui semble en forme pour pousser le levé de coude. J'ai même pas le temps de discuter ou de tremper mes lèvres qu'il m'en sert une autre ou carrément me la boit pour me provoquer ! C'est sans nul doute mal me connaitre et là, c'est partie avec un enchainement de cul sec, d'aller retour au pipi room, de " je rempli ton verre, tu me remplis le mien " etc...Se retrouver, c'est revivre nos bons moments passés au Corsica raid, au Raid Canéo, au Pays Bas.... où les fins de raid étaient toujours des plus festives.... Beaucoup nous laisse, se rendant à l'étage pour déguster le " toujours " succulent repas et qd à nous, on cherche des proies jusqu'à tomber sur un membre du Team Karmeliet qui mettra un 2-0 à Pat en cul sec ! Finalement, on suit la troupe et par chance on trouve une pompe à bière dans la salle du repas :-) On finira par manger qd même tjrs avec une bière à la main voir même en tant que digestif...

img-0986.jpg

22h approchant, on fait notre petite ronde de 400m et on s'oblige à aller se coucher voyant la totalité des équipes allongées...

5h00, la horde de raideurs se réveillent et nous également et à notre surprise : sans un mal de tête ni un vomito ! Comme si l'abus de la bière nous avait revigoré... Mais c'est surtout gràce à la bonne nuit de sommeil que nous voilà frais comme des gardons à entamer cette 2ème journée où le programme s'annonce copieux... On plit bagages et on file au petit dèj emmagaziner le max de glucides, protéines etc... et boire aussi, pas de la bière, afin d'éliminer les cauchonneries de la veille... Puis vien le moment de remplir le véhicule d'assistance afin de se rendre au site 9/9 bis pour une CO dès plus matinale semi nocturne. Il fait frais ( 5°C ) mais un beau ciel étoilé nous annonce une belle journée et surtout un beau levé de soleil sur la région ! Le principe est simple, après un trail, chacun des équipiers récupère une carte du site avec chacun 3 balises à aller chercher. Sur ces balises, un nombre est inscrit. A chaque équipe de les retenir afin de les additionner dans le but d'obtir un nombre total correspondant à un boitier. Puis, l'un des 3 doit se rendre au sommet du terril afin de biper le bon boitier... Sur le papier, c'est simple ! Alors à 6h45, on part sur un petit trail àm l'on est à nouveau devant, on récupère chacun sa carte et hop on file à la quète aux nombres. Mon parcours me fait visiter les 4 coins de la zone et j'ai même 6.4km au compteur. J'arrive dans les 1ers au pied du terril dans le but d'attendre mes 2 lascars mais personne. Je remonte doucement le chemin en spirale jusqu'à paercevoir Patrice en bas qui attend aussi. Reste Jérèm ! 5min passe, 10 etc... et pdt ce temps les équipes défilent ! Finalement Jérèm arrive, me file le doigt et je fonce au sommet biper le bon boitier. La cause : une mauvaise compréhension qd au pt de RDV ! Heureusement que le temps n'était pas pris en compte... Et autre erreur : on est parti chacun de son côté alors qu'en réunissant les 3 cartes, on aurait pu se répartir chacun un secteur... Bref, on a fait les bourrins !

dsc8771.jpg

Vite, faut déjà penser à rejoindre le PC suivant où le vrai départ de cette journée sera donné. Le soleil répond présent, on rejoint la formule découverte avec des têtes connus dont les frangins Regoost que j'ai plaisir à revoir ! Comme annoncé la veille, ils feront ce run & bike à 2 avant que je ne rentre pour le reste de la journée. Je prends les dvts et part au PC suivant pour préparer la suite. L'orga prend du retard, le briefing est long et peu audible dans le fond de l'assemblée mais le synoptique est clair. Un peu avant 10h, voilà mes 2 loulous à nouveau en tête : super boulot d'autant que la section canoé est assez étroite et être dvt est un plus ! J'avais tout préparé afin mets le canoé à l'eau pour que Pat puisse se ravitailler pdt ce temps. On saute dans le bateau à la limite de se retourner mais ça passe... Derrière, c'est pas loin, on creuse un tout petit écart mais ça reste stable. Mais l'inconvénient d'être dvt est qu'on montre tous les obstacles aux autres dont les passages sans fond, le bon côté à passer, le barbelé à traverser, les remarques des pêcheurs etc... mais rapidemnt on arrive à la petite CO où mes Inov8 gouutent pour la 1ère fois à la vase locale ! Carte récupérée, sac à dos pour nous 2 endossé et hop on file, on ouvre le chemin et forcemment, ça revient derrière ! Littoral Aventure nous reprend et embarque même juste dvt nous. Ca tombe, ça me booste et donne du piment ! Mais on reprend le parcours des découvertes qui n'avaient pas à faire cette CO qui nous a pris 11min...

img-0206.jpg

C'est la bagarre sur l'eau pour se frayer un chemin jusqu'au 1er bouchon où un tuyau nous barre le passage. Tout le monde débarque à gauche mais j'annonce à Patrice " si on a pieds, on passe au dessus ! " et bingo ! On double tout le monde et incitons les autres à en faire de même avec la punition de se mouiller jusqu'au z.... La suite sera tout aussi rigolote avec un ptit toboggan, un tunnel, un pont assez bas jusqu'à arriver à la fin de cette section ( 54' environ dont la CO ) . Maintenant faut se dégourdir les jambes en courant ces qqs kms le long du canal dans Douai pour rejoindre le départ de la CO urbaine. Je rentre diffcilement dans la carte et perds qqs minutes précieuses sur un poste ce qui permet à L.A. ( Littoral Aventure ) de nous rejoindre. Leurs choix sont identiques aux miens mais sur un poste, je les laisse volontairement devant afin de feinter et prendre un autre itinéraire ce qui nous permet à nouveau de passer dvt et avoir une bonne minute d'avance. L'avantage de ce type de CO est qu'il est difficile d'avoir à vue ses concurrents donc faut vraiment avoir le nez dans la carte. La suite se déroule bien, sans encombres sauf à proximité de ce chateau où un vieux attend à l'entrée et nous dit " elle est là bas au fond " et bêtement, on rentre dans la cour et on cherche jusqu'à ce que je me rende compte que la balise est derrière , sur le parking : sale vieux ! Et à nouveau, L.A. nous reprend qqs mètres GRRRRRR !!!!! Ces 10kms de CO urbaine se termine, un ptit trail le long du canal et nous voilà à rejoindre Jérèm à Gayant Expo. On enchaine comme on peut pour prendre le large mais L.A. a fait le choix de ne pas utiliser des chaussures automatiques d'où des transitions plus rapides pour eux. C'est donc ensemble que l'on part sur ce road book en VTT. Je suis devant et personne en prend de relais : peu importe, je fais ma course ! L.A. contrôle, je pense, mes choix sans oser diriger cette section.Rapidement, car ça roule, on arrive à l'épreuve surprise : de l"arc trap " ! Et d'ailleurs, heureusement que Jérèm me dit de m'arrêter car rien d'indiquer dans le road book et même pas les responsables du stand pour nous arrêter ! L.A. prend les 2 arcs avant nous et on se doit d'attendre ( pas terrible ça ) et comme je le pressentai : il touche une cible et nous :0 ! Ils repartent avec plus d'1min d'avance et à nous de faire le forcing pour revenir.... On continue à rouler ensemble mais peu d'entraide : dommage ! Sur une erreur de ma part, ils s'échappent mais j'ai pas dit mon dernier mot. J'ai de bonnes jambes alors j'appuie pour recoller et sur une erreur de leur part, on les reprend. La fin du road book se profile et on arrive ensemble au centre minier de Lewarde. 

Peu de monde mis à part les assistants et comme le planning le dit : Jérèm et Pat sur la CO multiple et moi sur la CO photo. Chacun s'affère à ses tâches et mes 2 gais lurons s'échappent vite. Je questionne qd même Gilles sur le principe et la dirée de cette épreuve qui pour lui est courte et simple mais une question me traverse l'esprit : pourquoi la faire alors que Jérèm aura tout le temps de la faire pdt notre longue section suivante ? Mais j'y vais qd même me disant que c'est fait et en effet, ça ne prendra pas lgtps.... Le principe est de prendre un azimut qui mène à la balise : 2 photos me montrent que je suis sur le bon axe et la 3ème photo indique l'emplacement de la balise... En gros, ça fait le tour du centre tout en visitant l'intérieur et l'extérieur du site...

Je suis de retour assez rapidement et en profite pour préparer la section suivante, m'hydrater, m'alimenter. Qqs minutes plus tard, les revoilà et seuls : Youpi ! Je vide le doigt et on repart sur ce VTT de 36km entrecoupé d'une Co et d'un trail ( la co mémo ayant été annulé pour cause de squat des gens du voyage ). Je suis vite dans la carte, ça roule, c'est plat, le revêtement est top ! La CO ( Az / distance ) est pliée en qqs minutes ainsi que le trail photos qqs mètres plus loin aussi ( même si Pat goutte à la joie des orties et ronces ! ). 5 balises sauvages à prendre : le compte est bon ! Je donne tout ce que je peux pour rejoindre le départ du run & bike où Pat décide de partir avec Jérèm. Cette section nous prendra qu'1h40 ( CO et trail compris ). A peine arrivé, Pat effectue à nouveau une transition éclair et lance à mes équipiers " allez, on donne tout, c'est la dernière ! " et d'une voix terne, Jérèm m'annonce " Pas la peine, j'ai oublié de faire une CO dans le parc du château à Lewarde " et là, tel un condamné apprenant sa sentence, je comprends de suite que notre victoire s'envole. Impossible de récupérer les points manquants puisque tout est prenable aujourd'hui pour une majorité des équipes... Je leur laisse mon Scott, un sac pour qu'ils puissent faire le retour et la carte toute prête dans le porte carte...

dsc-0594.jpg

Dépité, dégoutté, je rentre sur le site de Rieulay à pied la q... entre les jambes. L.A. arrive bien plus tard et je comprends mieux pourquoi Pat et Jérèm avait de l'avance sur eux à la fin de la CO. Dommage, on leur avait encore pris de l'avance sur cette section... Je croise pas mal d'assistants partis rejoindre leur équipier ( peu à pieds et bcp en VTT alors que c'était interdit ) et leur explique notre malheur.... qui suscite forcément du bonheur pour eux !

Me voilà, sous ce beau soleil, sur la ligne d'arrivée à attendre mes compagnons d'aventure et bcp de monde qui se demande ce qu'il s'est passé pour nous ! 15h30, les voilà, sourire forcé, bipant le boitier d'arrivée. Et le coup de grace, qd Jérèm apprend qu'il fallait suivre l'itinéraire de la carte pour rentrer et donc une balise sauvage de loupée.... Tel un taureau lors de sa mise à mort dans l'arène....

Que dire ? que résumer ? que justifier ? chercher un coupable ? chercher un responsable ? Non, rien de tout cela... Je ne peux qu'accepter mais le plaisir de cette aventure avec Jérèm et Pat, le site et le beau temps pour mettre en valeur notre patrimoine, la volonté d'êtres pour organiser tout ceci, la convivialité avec les uns et les autres.... prend largement le dessus et laisse au final une expérience positive !

 Mais il me reste qd même un goût d'inachevé une semaine après. Le sentiment de ne pas avoir été récompensé de nos efforts, de l'investissement ( financier, un long w-e sans nos proches, fatigue... ), des entrainements effectués, des sponsors qui crient en moi.... Il arrive à tous de faire des erreurs dans une course et on trouve tjrs un moyen de se rattraper ( on roulera plus vite, on fera une meilleure orientation, une meilleure transition... ) mais là, la moindre même minime était irrévocable ! Impossible de se rattraper ! Et là, la fable du lièvre et de la tortue est parfaitement adapté : il fallait partir à point et rien ne servait de courir !

Dommage, j'ai vraiment apprécié ce raid, ses parcours, les changements réguliers d'activités, de supports, les lieux traversés, l'accueil... mais le système de classement au point n'était vraiment pas adapté ici. D'ailleurs, la preuve, si nous avions eu les points de la CO du chateau et les points de cette dernière balise sauvage, nous aurions qd même dégringolé au classement faut de réussite au tir !

Alors oui au classement au point mais pour un raid où tout n'est pas prenable dans le temps imparti !

Alors oui aux épreuves " fun " mais qui n'ont pas d'incidence sur le classement final !

Et pourquoi ne pas donner un bonus de points aux équipes arrivant bien plus tôt que la barrière horaire ? Puisque l'inverse est proposé : retirer des points en cas de dépassement....

J'en finirai avec mes remarques " constructives " par une toute petite erreur dans le 1er road book VTT, des équipes qui bipent le boitier final du samedi après midi alors que le 3ème équipier est encore sur le biathlon ou l'escalade, un équipier que j'ai vu seul faire la CO au milieu du kayak, la dernière balise du VTT road book ( gayant expo - lewarde ) positionnée une case après celle indiquée dans le road book, des documents un peu plus explicite ( j'ai vu la carte du bois de Lewarde où il est écrit seulement : entrée CO chateau et à l'entrée de celui ci, une carte incitant plus à faire la mémo qu'à rentrer ) ou un rappel aux équipes lorsque l'on donne la carte " attention, il y a 3 CO à faire dont une dans le parc du chateau " , un rappel aussi que les 2 derniers kms de VTT pour rejoindre l'arrivée finale sont à suivre sur la carte. A ce propos, il est vrai que les infos avaient été donné au briefing mais comment tout retenir alors que l'on est à fond dans sa carte, dans sa course....

Voilà, ce résumé de 13 heures d'efforts, pas moins de 200km, x litres de bières.... Une domination de A à Z pendant ces 2 jours de course et au final un classement qui ne reflète pas du tout ce qui s'est passé sur le terrain alors tant mieux pour ceux à qui ça a profité et tanpis pour nous.... Mais là, plus trop l'envie de remettre un dossard...

orientation inov8 NoName scott

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.