Raid O'Bivwak ( 69 )

Samedi 26/05 :

- 6h, c'est samedi et je me lève quasi à la même heure que pour le boulot :-( mais là, je suis un peu plus motivé à y aller ! 6h50, mon TER arrive à la gare de la Roche jusuqe Reignier où Julien et sa copine m'attendent pour un co-voiturage jusque Cublize. Se greffe à nous Fanny, une sportive de Sallanches. Le voyage se passe bien : on fait connaissance, j'apprends que c'est leur 1ère CO etc... 10h30 : on est que place. Pas trop de monde : largement le temps de retirer les dossards, flaner, passer 1 ptit coup au stand " report des postes ", aller récupérer le dossier d'émilien et son partenaire Ludo, manger etc... Le temps passe, il fait déjà bien chaud et tjrs pas de partenaire ! Ca bouchonne sur Lyon et vers 11h45 : les voilà enfin ! C'est un peu la course car à 12h : fin du contrôle des sacs ! On est juste à l'heure et on se place direct sous l'arche de départ afin d'être bien placé et aussi profiter de l'ombre....

12h30 : briefing , mots des élus etc...

obivwak2012-crespeau-dsc2698.jpg

12h39 : Pan ! La meute des 2000 orienteurs est lachée dans Cublize pour un ptit tour de chauffe avt de chopper les définitions. On est dans le groupe de tête mais pas d'affolement : la course va être longue, technique, physique, tactique etc.... Après un bon échauffement de 2km, on récupère le sésame et je dicte à Jérémy les coordonnées des balises 1 à 1 : on en trace 6 et on part. Je rentre de suite dans la carte et déjà la 1ère bosse où au loin on distingue du orange ;-) On marche et on profite pour reporter à nouveau les postes suivants. Jérèmy assure et enchaîne le traçage. C'est également lui qui s'occupera du poinçonnage au début étant donné que c'est moi qui oriente. Je fais ma 1ère erreur sur la 2 où, au lieu de rester à flanc dans le blanc, je prends le chemin au Nord qui descend pour ensuite remonter... mais cela nous permet de croiser une équipe rivale qui selon nos estimations pointent à 3/4 min dvt. Le poste 3, très proche, ne pose pas de soucis mais c'est en le suittant que nous perdons du temps car on remonte trop au Nord en piétinant dans le vert.... S'en suit un long poste à poste ( chemin et route ) nous permettant ainsi de courir et rester quasi sur le plat. La 4 se profile avec caméra et photos au programme : on nous annonce 3 avec 10 et 2 min de retard sur le duo de tête. On embraye assez vite ce qui nous permet d'avoir à vue les seconds qui attaquent tt juste le poste 5 mais également l'équipe 4 qui arrive dessus. Bref, on est dans un mouchoir de poche ! Pour la 6, un nveau poste à poste long où encore, on choisit un itinéraire route / chemin afin d'allonger les jambes et assurer notre attaque de poste. Le rythme est bon, il fait tjrs aussi chaud et on se complète bien. On croise sur ce poste les 2nds et alors que Jérémy pointe, les 4èmes reviennent. On entame la 7 ensemble et un des équipiers m'informe qu'il souffre de la chaleur et qu'il a un peu de mal : bon signe pour la suite. On enchaîne 8,9,10 ensemble mais ensuite nos chemins se séparent : tant mieux, je préfère être seul plutôt qu'influencer par d'autres...

dsc08435.jpg

On les reprend finalement sur la 12 ( 1er contrôle de l'orga ) et là, nos chois sont différents avec un avantage pour eux puisque non loin de la 13, ils ont 2min d'avance : grrrrr ! J'enquille bien la 13 et enchaîne rapidement vers la 14 afin de les reprendre mais personne : j'en profite, au passage du ruisseau, pour tremper ma visière Compressport mais la bosse me fait mal aux jambes et j'accuse un coup de moins bien : forme ? chaleur ? alimentation ? hydratation ? bref, je cède l'orientation à Jérémy et essaye de rester dans son rythme. Les 3h de course sont entammées, l'arrivée est proche mais il faut encore assurer.... Finalement, Jérémy a mal reporter son poste ( elle est plus haut ), donc mauvais choix d'attaque du poste. Il me motive, m'encourage, m'alimente même.... afin d'enchaîner 15/16/17 et arrivée sans encombre. L'arrivée sur la 15 me rebooste avec la jonction d'autres parcours ayant comme but commun : rejoindre l'arrivée ! Je suis à court d'eau, nouveau contrôle à la 16 qui m'interrompt dans ma pause pipi, cavalcade vers la 17 et sprint jusque l'arrivée finale avec finalement 17 sec de retard sur la paire Mengin / Petin et seulement 1min 44sur nos poursuivants ( les résultats ) ....

Direction le robinet d'eau fraîche afin de me rafraîchir et boire ! Pas mécontent de cette 1ère journée et cette belle bagarre entre nous 3.... Les oranges de Lafuma ont assurer et creuser l'écart mais l'un d'entre eux a aussi souffert de la chaleur au point de passer qq tps à l'infirmerie !

On se dirige direct au fin fond de la zone délimitée afin d'établir le campement. L'ambiance est maintenant décontractée, au repos, aux étirements, à l'hydratation etc.... On accumule du foin afin de renforcer notre confort et attendons avec impatience nos compatriotes Emilien et Ludo qui apparemment rentabilisent leur inscription ( 6h pour faire le parcours B ) .  

dsc08426.jpg

L'occaz de faire le point sur le matelas Klymit de 172grs. Bon déjà, il en a bluffé plus d'un par son look ( " mais c'est quoi ça ? " ) mais aussi par son poids et la place qu'il a pris dans mon sac ! Et franchement, il a réellement contribué à mon confort : les zones sont bien conçues, au bon endroit, simple au niveau gonflage / dégonflage, pliage, rangement. Par contre, pour ceux qui dorment sur le côté, c'est pas top car tout le poids se retrouve sur l'épaule et la hanche. Donc, croyez moi, il sera dans toutes mes escapades et raid à venir !

dsc08431.jpg

Revenons en à nos moutons, l'heure du convivial bivouac ! Et c'est le cas ! Entre anectodes de raid, retrouvailles etc, le temps passe, les pâtes chinoises, une bière inattendue offert par un Sossien.... que du bonheur ! Le ciel est menaçant mais dès la lueur atténuée, on s'installe confortablement dans notre tente de - de 1kg, notre foin, le matelas de 172grs et un duvet de 600grs ! Bon, comme d'hab, ma nuit sera médiocre ( pas à cause du confort ) mais j'ai qd même du me reposer un peu ( microsieste je pense ). Pour mon équipier, c'est guère mieux et à 4h45, on s elève pour gagner un peu de temps sur la suite du programme. A nouveau pâtes, thé et qqs gels en guise de dessert.

obivwak-carte-2012.jpg

Dimanche 27/05 :

Pas de départ en chasse pour nous en raison des + de 30 de décalage avec les 1ers :-( Alors, à 6h30, on part en masse. Ca part vite, on voit nos rivaux se précipiter sur le papier donnant les coordonnées des 15 balises nous menant au lac de Cublize. Cette fois, on décide de ne reporter que 2 postes et de filer. Et rapidement, on se retrouve avec les seconds. Ils profitent d'un report pour s'échapper mais on revient sur eux. On prends le même itinéraire sur le long poste à poste nous menant à la 3 mais à l'approche de celui ci, leur itinéraire est meilleur et prennent la poudre d'escampette. C'est pas plus mal, cela nous évitera de subir.... On réalise la même stratégie qu'à l'aller : tracer en marchant. A l'approche de la 4, on les aperçois au loin et on se rends compte qu'ils nous ont mis au moins 5 min : ils ont la niaque et le physique ! Mais rapidement, les 4èmes pointent leur nez et ça nous booste aussi ! Ils nous reprennent d'ailleurs sur l'attaque du poste 6 ( pas très net d'ailleurs dans cette zone de rochers ) et pointent même discrètement... On embraye sur le poste 7 qui impose un aller retour mais on ne les croise pas ; intérogations : ils ont loupé le poste, ils cavalent comme des chamois ? Bref, pas le temps de faire des hypothèses.... on se dirige vers la 8, je récupère le doigt afin de laisser le temps à Jérémy de récupérer, reporter les postes sur ma carte. J'assure bien pour la 9, on se dirige vers la 10 le long du ruisseau où les croise enfin en sens inverse ; bizarre ! Mais ça nous remotive et on profite de leur erreur pour à nouveau remettre un coup . On se mets d'accord pour l'itinéraire de la 12 qui offre une belle descente " off trail " où je prends mon pied à débouler et doubler. Petit contrôle à la 12, formalité pour la 13 et là, il faut envoyer du boudin sur cette portion chemin / route ( 14 sur le plat et 16km/h dans les descentes avec le sac de 6kg ) afin de remttre un sac sur les 4èmes et qui sait, reprendre du temps sur les seconds. Je merdouille un peu sur la 14 ( trompé par une balise placée plus bas ) et l'arrivée se profile. 3h20 plus tard et pas moins de 26km, on boucle cette deuxième journée au profil plutôt descendant, contrairement à la veille.

Petit contrôle à l'arrivée par Annie ( bénévole au raid Canéo ), douche, bière et repas. On constate rapidement que l'on a conservé notre 3ème place. Les seconds ont bien mérité leur place en réalisant le temps scratch de la journée. On remets de notre côté 5min à nos poursuivants qui ont rien lâché ! ( les résultats )

dsc08460.jpg

Au total, pas moins de 52km sur ces 2 jours et environ 2500 D+ . 5 Barres Squezzy, 7 gels et 3L d'eau en course. Un équipier au top tant physiquement que mentalement : on a même prévu de faire le Bombis et un raid fin septembre avec l'ami Patrice....

Des Inov8 309 qui ont parfaitement répondu à mes attentes : amorti, confort, grip.... pour cette sortie longue, parfois gras, en dévers.

Il y a encore des choses à bosser ( physique et technique ) mais pour une 1ère participation, le résultat est satisfaisant ! Place à un peu de récup cette semaine avt de rattaquer ce samedi un ptit raid Salomon et une CO dans l'aprem sur Annecy

Qqs retours :

 http://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/L-o-bivwak-garde-le-bon-cap/287586

http://www.obivwak.net/index.php?option=com_content&view=article&id=212%3Araid-obivwak-2012-seconde-etape&catid=6&lang=fr

orientation inov8 NoName compressport

Commentaires (1)

Gilles
Un Raid fin septembre ? Un super Raid tu veux dire ;-)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×