Rand'O des Glières (74)

Y a que les c*** qui ne changent pas d'avis ! Et puis ça aurait été dommage de louper une rand'o si proche de la maison... Du coup, j'enfile à nouveau un dossard et m'inscris tardivement à cette CO longue distance qui a lieu cette année au plateau des Glières. J'ai l'habitude de sillonner ce plateau l'hiver en ski de fond mais là, c'est sous un autre angle que je le verrai ! N'ayant plus d'objectifs, inspection en vue et donc peu d'entrainements, j'y vais un peu les mains dans les poches en sachant bien que ça va piquer !

A nouveau, on co voiture avec Baptiste, nouveau dans le coin, mais avec qui je me tire bien la bourre sur ce genre de manif.... t puis, comme il est à 2 victoires contre 1, j'ai pas trop envie qu'il creuse l'écart.... Mais bon, vous le savez, rien n'est joué dans un raid ou une CO et super, y a pas de tir à l'arc et pas de pts aux balises ! 7h, un dimanche matin ( grasse mat pour moi.. ) et un thermo qui affiche 6°C : qu'est ce que ça va être là haut ? 8h, tout le monde embarque direction le Plateau. 9h, on a récupéré nos dossards, ah non, y en a pas ! Le sport ident, ah non, c'est au carton. Bon.... On se change et quittons nos vestes bien chaude avec regret ! Mais un ptit échauffement et un café feront le reste. Du monde cette année ( je l'avais faite l'an dernier en guise de course de reprise avec mes tendinopathies d'Achille ) notamment sur le A mais comme je connais personne à part Baptiste et Yvan... on verra !

depart20.jpg

9h30, le départ est donné et Baptiste et moi arrivons en tête à la prise de carte. L'ordre est libre mais généralement une boucle se dessine assez vite et c'est plein Nord qu'on part à la chasse des 1ers postes. Je suis un chuya dvt et à l'approche du poste 1, je fais déjà ma 1ère erreur, perturbé par un autre poste non loin. Demi tour et déjà 4 adversaires passés dvt Grrrrr ! J'appuie un peu, histoire de rester au contact, mais le sol détrempé n'arrange rien ! Je prends un choix différent de Baptiste mais on se rejoint à l'amorce de la descente vers le ruisseau pour prendre le poste 2. Il caracole en tête ( 20m d'avance ) et optimise de bons choix en direction de la 3. Derrière, ça pète un peu mais on reste à leur vue. J'ai du mal à rentrer dans la carte notamment avec les couleurs où un bleu limite couleur " marécage " symbolise la forêt ! Une fois la 3 pointée, je décide de faire mon itinéraire et optimise les chemins, euh, bourbiers....Là, le peloton explose et chacun prend son propre itinéraire :-) Le mien s'avèrera bon puisque je pointe la 4 en tête mais derrière ça revient. Baptiste revient sur moi à la 5 où bcp de randonneurs/famille des autres parcours inspectent les lieux. Un chevreuil me double, je le regarde et pense apercevoir la clairière où se situe la 6 mais erreur : j'y laisse qqs minutes et laisse filer 3 adversaires. Je file vers la 10 et laisse volontairement la 7 et 17 de côté pour le retour. C'est à ce moment que Baptiste me rejoint en me parlant de la 17 : il l'a ! Bon, va falloir en remettre une louche ! Mais à nouveau nos chemin se séparent, lui allant à la 7 et moi à la 10. Je fais un bon poste à poste 10-9-8 mais en voulant remonter vers la 11, je me trompe de ruisseau et jardine, un peu trop d'ailleurs ! Et malheureusement, toute l'avance acquise est perdue :-( Ca redonne de l'espoir avec mes adversaires et c'est quasi ensemble qu'on se dirige vers la 12. Petite zone où chacun fait son orientation mais je tombe dessus, et la donne à un concurrent direct...

La suite se veut plus à découvert, à travers champs et j'essaye d'orienter propre et d'envoyer un peu afin de distancer cet adversaire qui me donne l'impression de plus suivre que d'orienter... Ca marche, je prends pls mètres d'avance et les postes 15/16 sont en pleine forêt :-) Petite boulette à la 15 où je prends le mauvais trou et grosse boulette à la 16 où je prends la clairière trop tôt Grrrr ! Me reste plus que la 7 / 17 et 18 et je rentre au bercail mais j'ai encore dans la tête le fait que Baptiste a la 7 et 17... Mais où est il d'ailleurs ? Loin derrière je pense, il a du jardiner sur la 12, dernier endroit où je l'ai vu... Ca me laisse une chance :-)

Je sors du poste 16, sans voir personne et me dis que c'est maintenant qu'il faut tout donner. La 7 est sur le chemin mais ça grimpe ! J'alterne course / marche mais le manque d'entrainements se fait sentir. J'aperçois même ma GG en contre bas et prends même le temps de la saluer. Allez, descente dans cette patûre où je manque de perdre une Inov8, traversée de chemin, ruisseau et hop, la 17 en poche mais, car il y a souvent des "mais". Un autre adversaire direct, pas vu depuis un bout de temps, arrive quasi en même temps que moi à ce poste. Ouch, va y avoir du sprint ! Je ricoche dans le ruisseau, récupère le sentier qui redescend vers l'arrivée en vue du dernier poste mais derrière , c'est proche ! Je cafouille dans le poinçonnage de la 18, il revient : on repart en même temps du poste. Faux plat dans la boue et là, tu débranches le cerveau. Il prends qqs mètres d'avance, les Inov8 sont en mode " Super Grip ", je le double au passage de la barrière, je relance, il lâche prise : j'en termine le 1er ! Ouf ! Les résultats

arrivee13.jpg

Quelle bagarre tout au long de ces 1h37 de course où chacun ( nous étions 4 à nous tirer la bourre ) avait le potentiel de la victoire. Y a eu du suspens, des rebondissements mais rien n'était gagné. Beaucoup plus de niveau cette année mais j'ai su conservé mon "titre". Et puis comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, madame a remporté le circuit C :-)

arrivee137.jpg

Finalement, j'ai bien fait de remettre un dossard et renouer avec la victoire va surement me motiver à faire encore qqs CO ou trails dans le coin... Affaire à suivre !

img-1016.jpg

orientation inov8 NoName

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.