X Trail Courchevel ( 38 )

Un trail de 20km : y a pas gd chose à préparer ! Une paire de trail, cuissard et haut Instinct, ceinture porte dossard Compressport, un sac Ultraspire et qqs gels ! Sauf que là, on part pour nos vacances ensuite donc j’y mets le Scott, la remorque vélo, des fringues, qqs binouzes etc… alors faudra bien toute la matinée pour charger le van et ensuite se diriger vers Courchevel pour le trail de la dent ( 20km – 1100D+ ). Y a pas gd chose en distance ( 120km ) mais traverser Annecy surtout pdt la fête du lac est un sacré bazar ! On arrivera finalement qu’en fin de journée au moment où tout est rangé et qu’il n’y a plus qu’à se doucher et manger un morceau.

Carte non enrehgistree

Nuit + ou – reposante mais réveillé à 6h30 ! Ptit dèj à l’hôtel où je rejoins 

Sean et Gilles qui eux partent à 7h30 ( 33km ). Le temps est identique à y a 2 ans : frais, nuageux voir même qqs gouttes ! Je descends pour 8h30 pour m’échauffer et me rends compte à 10min du départ que j’ai oublié ma veste de pluie ( matos obligatoire ) : ptit coup de stress et surtout à gdes enjambées, je vais la chercher ! Dans le sas, peu de monde, aucunes têtes que je ne connaisse et à 9h : bim ! Les fauves sont lâchés : un groupe de 6 se détachent rapidement, je suis à 15km/h, je suis content mais ça ne suffit pas ! Environ 6km assez plat ( plutôt vallonné ), je suis 11 mais le 10ème semble craquer. Les choses sérieuses commencent à se profiler, je me souviens un peu du tracé, un jeune me double avec ses bâtons puis un vétéran qui monte tout en piétinant : il avance légèrement plus vite que moi et derrière ça semble revenir aussi ( groupe de 3-4 ). J’atteins le 1er ravito en 49min mais c’est loin d’être fini : notre point culminant est à 2284m soit encore de 0longues minutes à alterner marche/course ! Finalement on restera ensemble sur le reste de la montée et une bonne partie de la descente, l’occasion de discuter et de savoir que ce « vieux » est un ex-grimpeur de bon niveau mais aussi rédac chef d’Esprit Trail…

A peine la descente entamée, il me laisse passer donc un espoir pour moi de le semer mais en fait il avait besoin d’un éclaireur à cause de ses pbs de vue…. Ca n’empêche pas un avion de nous doubler mais si j’ai déjà l’impression d’aller vite ! La descente n’est pas trop technique ni trop raide mais longue, à flanc avec qqs pièges ( cailloux, racines ). Qqs mètres avant le ravito et la rencontre avec les autres parcours, un ptit flash me dit «  tu te souviens ici, tes jambes tremblaient tellement tu avais morflé dans la descente » : eh bien, même sensation cette année ! Et c’est là que tu te dis que le reste va être long et qu’appuyer ou allonger les jambes va être difficile !

A nouveau il faut descendre le long de la rivière cette fois sur une partie un peu plus technique et glissante. Pour pas changer, 3 me doublent à gdes enjambées et mon camarade d’échappée prends qqs mètres d’avance. Puis vient le chemin du retour ( le même qu’à l’aller ) mais c’est bizarre, celui-ci semble bien plus dur et long ! Rien à faire, je n’arrive pas à reprendre mon adversaire du jour qui garde ses 100m d’avance…

Le chrono est sans appel ( 2h29 ) soit plus de 7min perdue par rapport à il y a 2 ans et aussi 8 places de perdu ! Bref, c’est ça de ne pas se préparer pour un tel évènement : il faut donc savoir courir vite sur le plat, être puissant dans les bosses, descendre comme un bouquetin…

Mais belle expérience, belles cuisses défoncées et beau week end passé en famille mais aussi au sein du Team Instinct ( avec Sean aux commandes et que je remercie ) dont je félicite les membres pour leur belle place ( Bertille, Laurent, Sèb )

Maintenant place à la récup et les dernières semaines à pédaler/courir dont une bonne partie en Corrèze…  

Après un passage au lac d’aiguebelette faire un biz à des amis, une ½ journée à rejoindre la Corrèze, nous voilà posé à St Privat pr qqs jours. Les jambes n’étant pas au mieux de leur forme, c’est une ptite sortie de kms aux alentours histoire de découvrir le coin. Le lendemain, il nous manque qqs produits bio pour Zélie et le plus proche est à Aurillac : pas de pb, le Scott, un sac à dos et hop ! Sauf qu’il me faudra 5h20 pour faire l’aller retour et pas moins de 120kms ! C’est bon, ça pique et pt être un peu trop pour une récup… ?!? Bref, les Compressport et VeinoPlusSport sont de sortie tous les soirs… Manque juste une fontaine pour de la cryo naturelle !

Img 0347  Img 0345

Alors les jours qui ont suivi ont été synonyme de «  farniente », profiter de la famille ( lac, sable, château, sieste… ) et puis de tte façon, j’avais rien dans les pattes !

Une semaine après le « démolissage de quadri », j’ai repris par une ptite via ferrata tt juste ouverte à une 20 aine de kilomètres de St Privat. Rien de bien méchant, idéal pour ceux qui découvrent, bcp d’échappatoires et pas très aérien avec cpdt des passages sympa avec des vues pas déguelasses ! Si un jour vous passez par Argentat, il suffit de prendre la D18 en direction de La Roche Canillac. Après le pont, la route commence à grimper, laisser sur votre droite la route qui mène au camping du Gibanel et à la prochaine épingle, prendre à droite en direction de « longeval ». Vous garer là est idéal car après c’est compliqué ( peu de place et pas facile de faire ½ tour ). Continuez à pied avec votre matos vers la voie sans issue environ 2km ( il faut passer les maisons ) et vous pourrez pas louper le départ qui sera sur votre gauche. Bref un bon moment à répéter les manip en vue de la même chose à la finale !

Img 0363  Img 0365  Img 0364

Et pour terminer ce séjour, qqs sorties trail locales et une dernière sortie vélo à arpenter les petites routes du coin, découvrir de charmants villages aux jolies maisons de pierre

Img 0367  Img 0368 

compressport scott Northwave VeinoPlusSport X Trail Courchevel

Ajouter un commentaire